La transfiguration: Mc 9; 2-10

Parole de Dieu au Carmel

La Transfiguration

Deuxième dimanche de Carême Année B

 

Évangile de Jésus Christ selon Saint Marc (9,2-10)

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparaît avec Moïse, et ils s’entretiennent avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus: “Maître, il est heureux que nous soyons ici; dressons donc trois tentes: une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie.” De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur. Survient une nuée qui les couvre de son ombre, et de la nuée une voix se fait entendre: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le.” Soudain, regardant tout autour, ils ne voient plus que Jésus seul avec eux. En descendant de la montagne, Jésus leur défend de raconter à personne ce qu’ils ont vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils gardèrent la recommandation, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire: “ressusciter d’entre les morts”.

 

Lecture biblique

Transfiguration-41. Prière

Seigneur Jésus, transfiguré, tu es le Fils bien-aimé de ton Père. Nous voulons écouter ta Parole et la mettre en pratique. Donne-nous ton Esprit Saint, Lui qui peut nous aider à comprendre que nous sommes aimés du Père et que nous ne devons pas dresser trois tentes mais qu’il nous faut redescendre de la montagne pour annoncer ton Royaume.

2. Je lis le texte biblique, lentement, attentivement plusieurs fois.

3. J’accueille une explication: Pour Marc, la transfiguration est d’abord une anticipation du retour glorieux du Fils de l’homme. Cet épisode tend aussi à souligner le caractère proprement religieux de l’avènement royal de Jésus. Nouveau Moïse, le Messie impose à ses disciples le secret; ils viennent d’entrevoir quelque chose du mystère de sa résurrection, mais pour faire rayonner Dieu à leur tour sur leur visage d’homme, ils devront traverser avec le Christ la nuit de sa passion.

4. Je cherche le sens pour moi, aujourd’hui. Trop souvent, nous sommes tentés de voir dans le Christ un surhomme, jouissant d’emblée d’une conscience parfaite de sa destinée. Mais s’il apparaît dans la lumière éblouissante de la transfiguration, il a dû traverser également la nuit obscure de l’agonie.

5. Je médite le texte, je prie Je reprends les phrases du texte et je les laisse résonner en moi, j’écoute ce que Dieu veut me dire par ce passage de l’Evangile. Je fixe mon regard sur Lui.

6. M’engager : Jésus transfiguré, tu écoutes ton Père, tu marches dans la lumière… Quelle place je vais laisser à ta lumière dans ma vie . Comment vais-je utiliser ce temps de grâces du Carême pour me convertir ?

 

Eclairage carmélitain

Thérèse d’Avila – Traduction Marcelle Auclair.
Dans l’oraison, rejoignez donc ce bon Maître, bien décidées à apprendre ce qu’il vous enseigne, et Sa Majesté fera de vous de bonnes élèves, et il ne vous quittera pas si vous ne le quittez point. Considérez les paroles prononcées par cette bouche divine, dès la première vous comprendrez l’amour qu’il vous porte, et ce n’est pas pour l’élève le moindre des biens et le moindre des dons que de se savoir aimée de son maître. –
Chemin 26, 10

Vous avez un bon Maître qui sait comment gagner son Père et qui nous enseigne comment et en quoi nous devons le servir. Chemin 32,11

J’ai toujours aimé les paroles de l’Évangile, elles m’ont toujours mieux aidée à me recueillir que les livres très bien composés.
Chemin 21,4

 

Jean de la Croix Traduction Père Cyprien
En nous donnant comme il nous l’a donné, son Fils qui est son unique Parole… Dieu nous a dit et révélé toutes choses en une seule fois par cette seule Parole et il n’a plus à parler.
Montée du Carmel 2 ; 22,3

Je vous ai déjà parlé, répondu, manifesté et révélé, vous le (Jésus) donnant pour frère, pour compagnon, pour maître, pour prix et pour récompense. Car depuis que je suis descendu avec mon Esprit sur lui au mont de Thabor disant: Voici mon Fils bien-aimé, auquel je me suis plu, écoutez-le (Mt 17,5), j’ai cessé toutes ces manières d’instructions et de réponses et lui ai tout remis. Écoutez-le,… Regarde-le bien, tu y trouveras tout cela déjà fait et donné et encore plus.
Montée du Carmel 2 ; 22,5

Il y a beaucoup à creuser dans le Christ. En effet, le Christ est semblable à une mine très riche qui contiendrait de nombreuses cavités remplies de trésors: on a beau creuser, on n’en trouve jamais ni la fin, ni le terme; bien plus, dans chaque cavité on découvre, toujours et partout, de nombreux filons de richesses nouvelles. C’est pour cela que saint Paul disait du Christ lui-même (Col 2,3): Dans le Christ demeurent cachés tous les trésors de la sagesse.
CSB 37,4

En cet immense amour … Le Père au Fils disait propos grandement savoureux,… « Rien ne Me contente, Fils, hors ta compagnie. Et si quelque chose Me contente, c’est en Toi que Je l’aimerais. Celui qui Te ressemble le plus, le plus Me satisferait.… En Toi seul Je trouve mon gré, ô vie de ma vie.
Romance 2

 

Elisabeth de la Trinité
Faisons-nous silencieuses pour écouter Celui qui a tant à nous dire,
L.164

Je voudrais me tenir sans cesse près de Celui qui sait tout le mystère, afin d’entendre tout de Lui. « Le langage du Verbe, c’est l’infusion du don … c’est bien ainsi qu’Il parle à notre âme dans le silence.
L. 165

 

Eclairage biblique

2 Pierre 1,16-18 En effet, ce n’est pas en nous mettant à la traîne de fables sophistiquées que nous vous avons fait connaître la venue puissante de notre Seigneur Jésus Christ, mais pour l’avoir vu de nos yeux dans tout son éclat. Car il reçut de Dieu le Père honneur et gloire, quand la voix venue de la splendeur magnifique de Dieu lui dit:  » Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qu’il m’a plu de choisir.  » Et cette voix, nous-mêmes nous l’avons entendue venant du ciel quand nous étions avec lui sur la montagne sainte.

Jean 12, 44-45-49 Celui qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit, mais en Celui qui m’a envoyé et celui qui me voit, voit aussi Celui qui m’a envoyé… Je n’ai pas parlé de moi-même, mais le Père qui m’a envoyé m’a prescrit ce que j’ai à dire et à déclarer.

Voir aussi : Matthieu 11,27 , Hébreux 1,1-3

 

Prière

Sans fin, nous voulons te bénir,
Dieu et Père de Jésus Christ, et notre Père,
parce que tu nous as donné tout ton amour
en nous donnant ton Fils Jésus.
Vienne bientôt le jour
où tous les hommes nos frères
se reconnaîtront comme tes enfants bien-aimés.
A toi la louange de notre vie,
pour les siècles des siècles.
Amen

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Parole de Dieu au Carmel, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *