Thérèse de Lisieux

Thérèse de l’Enfant Jésus
et de la Sainte Face

 

Thérèse de Lisieux

Thérèse Martin naît en 1873 à Alençon. Elle entre au Carmel de Lisieux à 15 ans et y mène une vie toute simple. Son manuscrit autobiographique témoigne d’une haute spiritualité fondée sur l’abandon à Dieu, la confiance en son Amour. Ma vocation dit-elle, c’est l’amour. « Dans le cœur de l’Eglise, ma Mère, je serai l’Amour ! » (Ms A 229). Elle trace pour nous tous un chemin sûr la « Petite Voie d’Enfance ».

 

Ecoutons-la

« Pour moi, la prière, c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le ciel; c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie; enfin, c’est quelque chose de grand, de surnaturel, qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus.  » (Ms C 25)

Thérèse de Lisieux nous parle de :

Son nom
L’amour de Dieu
La petite voie
L’Eucharistie
Marie
La Parole de Dieu
Son désir de Dieu
La mission
La nuit de la foi
L’amour fraternel

 

Bibliographie

Œuvres complètes – Thérèse de Lisieux, Ed. Cerf
Ste Thérèse de Lisieux docteur de l’Eglise, A.Descouvemont, Ed. Cerf
Sur la terre comme au ciel, P. Descouvemont Cerf