Thérèse de Lisieux

Thérèse de l’Enfant Jésus
et de la Sainte Face

 

Thérèse de Lisieux

Thérèse Martin naît en 1873 à Alençon. Elle entre au Carmel de Lisieux à 15 ans et y mène une vie toute simple. Son manuscrit autobiographique témoigne d’une haute spiritualité fondée sur l’abandon à Dieu, la confiance en son Amour. Ma vocation dit-elle, c’est l’amour. « Dans le cœur de l’Eglise, ma Mère, je serai l’Amour ! » (Ms A 229). Elle trace pour nous tous un chemin sûr la « Petite Voie d’Enfance ».

 

Ecoutons-la

« Pour moi, la prière, c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le ciel; c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie; enfin, c’est quelque chose de grand, de surnaturel, qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus.  » (Ms C 25)

Thérèse de Lisieux nous parle de :

Son nom
L’amour de Dieu
La petite voie
L’Eucharistie
Marie
La Parole de Dieu
Son désir de Dieu
La mission
La nuit de la foi
L’amour fraternel

 

Bibliographie

Œuvres complètes – Thérèse de Lisieux, Ed. Cerf
Ste Thérèse de Lisieux docteur de l’Eglise, A.Descouvemont, Ed. Cerf
Sur la terre comme au ciel, P. Descouvemont Cerf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *