Jésus calme la tempête: Mc 4; 35-41

Parole de Dieu au Carmel

Jésus calme la tempête

Dimanche 25 juin 2006
12ème Dimanche

Evangile de Jésus Christ selon saint Marc 4,35-41

Toute la journée, Jésus avait parlé à la foule en paraboles, Le soir venu, il dit à ses disciples: “Passons sur l’autre rive,” Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque, comme il était; et d’autres embarcations le suivaient, Survient une violente tempête, Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait d’eau. Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Ses compagnons le réveillent et lui crient: “Maître, nous sommes perdus; cela ne te fait rien?” Réveillé, il menace le vent et commande à la mer: “Silence, tais-toi,” Le vent tombe, et il se fait un grand calme. Jésus leur dit: “Pourquoi avoir peur? Comment se fait-il que vous n’ayez pas la foi?” Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux: “Qui est-il donc, pour que même le vent et la mer lui obéissent?”

 

Lecture biblique

voiliers-11. Je prie l’Esprit- Saint

Viens Esprit Saint
Pénètre le cœur de tes fidèles
Redonne leur ta confiance dans l’épreuve
Augmente en eux la Foi
Brûle- les au feu de ton amour. Amen

2. Je relis ce texte de Saint Marc, lentement en m’arrêtant sur les mots pour en goûter la saveur et pour me laisser imprégner par cette Parole de Dieu.

3. J’accueille une explication :
Tout un arrière-fond biblique se devine, en filigrane, sous cet épisode: la conception mythique de la mer, empire des forces du mal; le souvenir de Jonas, englouti dans les flots, et que Jésus lui-même prendra comme figure de sa mort et de sa résurrection. L’angoisse des disciples dans la barque, tandis que dort Jésus, anticipe les tourments qu’ils connaîtront le vendredi saint, quand il s’endormira du sommeil de la mort. A la prière anxieuse des Apôtres répond le reproche du Christ: dans la foi totale en lui, ils surmonteront l’épreuve et parviendront avec lui au rivage du salut.

4. Je cherche le sens pour moi, aujourd’hui.
Jésus dormait dans la barque et les disciples prennent peur car la barque est secouée par la tempête. La barque, ne serait-ce pas mon cœur, assailli par de multiples et diverses peurs. Jésus dans la barque, c’est la foi dans mon cœur. Parfois je pense que Dieu dort et ne s’occupe pas de moi. Si je me souviens de ma foi, mon cœur cessera de s’agiter, mais si j’oublie ma foi, le Christ dort et je risque le naufrage.

5. Je prie le Seigneur Jésus

Je me tiens avec toi dans la barque et ma foi est souvent vacillante, fortifie moi, donne-moi ta paix. Regarde ton Eglise, réveille sa foi et son amour lorsqu’elle se trouve ballottée au milieu des tempêtes

6. Je m’engage

Je nourris ma foi par une lecture, une méditation, un temps privilégié avec le Seigneur. Autour de moi, je cherche à redonner confiance, par une parole, un sourire, un geste de paix

7. Je prie le Seigneur qui vient de me parler. Je communie à cette vision que Jésus se fait de l’homme : une humanité aimée de Dieu. Une humanité de frères qui s’aiment entre eux. Un groupe de disciples, une Eglise qui reconnaît l’amour du Père.

 

 

Eclairage carmélitain

Jean de la Croix : Nuit Obscure1-10.3

Que ceux qui se trouvent en cet état (de difficulté spirituelle) se consolent et persévèrent avec patience. Qu’ils ne s’affligent pas mais se confient en Dieu. Il n’abandonne pas ceux qui le cherchent d’un cœur simple et droit. Il leur donnera toujours le viatique indispensable à la route et finira par les amener à la pure et brillante lumière de son Amour

 

Thérèse d’Avila : 6ème Demeures 1.10

Il n’est sauvegarde au milieu de la tempête sauf d’attendre la miséricorde de Dieu qui, au moment le plus inattendu, par un seul mot, au hasard d’un évènement dissipe tout si promptement qu’il semble n’y avoir eu de nuages dans l’âme qui se retrouve alors ensoleillée et plus consolée que jamais

 

Thérèse d’Avila : Pensées sur l’amour de Dieu 3.4

O fort amour de Dieu ! Comment ne voit-on pas que rien n’est impossible à Celui qui aime ! Heureuse l’âme qui a obtenu de son Dieu cette paix, qui règne en souveraine sur toutes les peines et les dangers du monde, qui n’en craint aucun à condition de servir un si bon époux et Seigneur.

 

Thérèse de l’Enfant Jésus Lettre 167

Beaucoup servent Jésus quand il les console mais peu consentent à tenir compagnie à Jésus dormant sur les flots. Ah ! qui donc voudra servir Jésus pour Lui-même.

 

Thérèse de l’Enfant Jésus Lettre 171

J’ai une grande confiance que ma chère visitandine sortira victorieuse de ses épreuves.. Jésus sommeille pendant que sa petite épouse lutte contre les flots de la tentation mais nous allons l’appeler si tendrement qu’Il se réveillera bientôt, commandant au vent et à la tempête et le calme se rétablira. La joie succèdera à l’épreuve.

 

Elisabeth de la Trinité Laisse-toi aimer 6

Aux heures où vous ne sentirez que l’écrasement, la lassitude, vous lui plairez encore, si vous êtes fidèle à croire qu’Il agit encore, qu’Il vous aime quand même et plus même.

 

Eclairage biblique

Marc 6, 50
Aussitôt, Jésus leur parla ; Il leur dit :  » Confiance, c’est moi, n’ayez pas peur.  » Il monta auprès d’eux dans la barque et le vent tomba.

Jean 20-31
Jésus a accompli en présence des disciples encore bien d’autres signes qui ne sont pas relatés dans ce livre. Ceux-ci l’ont été pour que vous croyez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la Vie en son nom ?

 

Prière

Dieu parla : il fit lever la bourrasque
Et les flots de la mer se soulevèrent
Et ils criaient vers le Seigneur dans leur détresse
De leur angoisse, il les a délivrés.
Il ramena la bourrasque au silence ;
Alors les flots se turent.
Qu’ils proclament l’amour du Seigneur,
Ses merveilles pour les fils des hommes.
Psaume 106

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Parole de Dieu au Carmel, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *