Prier selon Thérèse d’Avila

Editorial

 Therese de Jesus ecritSainte Thérèse  d’Avila dont nous allons célébrer le 5ème centenaire de la naissance, par sa personnalité vivante et ses profondes aspirations, demeure très proche de nous,
« Paul VI, en la déclarant, Docteur de l’Eglise en 1970, la donnait au monde, comme maitresse de vie spirituelle,  guide autorisé pour celui veut être priant ; « Thérèse détient un message permanent et présent, le message de l’Oraison ».  L’oraison est le centre de sa vie, son témoignage, son expérience sont une parole pour nous.
Thérèse  nous partage, son expérience : « je ne dirai rien que je ne connaisse par expérience » la grâce qui lui fût donnée, grâce de croire et d’expérimenter « que l’homme est capable de converser avec rien moins que Dieu » 1D1/6

 Thérèse désire nous entraîner  sur ce chemin de l’oraison.
 « Celui qui n’aurait pas encore commencé à faire oraison, je le supplie pour l’amour de Dieu de ne pas se priver d’un si grand bien. Il n’y a rien à craindre, mais tout à espérer… Personne après avoir choisi Dieu  pour ami n’a été abandonné de Lui » (Vie 8)

Ecoutons-la nous guider sur ce chemin de l’oraison, de la prière silencieuse, de l’aventure intérieure, de l’amitié avec Dieu…Thérèse nous invite à considérer notre âme comme un château qui a de nombreuses demeures…
« au centre se trouve la principale, celle où se passent les choses les plus secrètes entre Dieu et l’âme » 1D1.
« Si j’avais compris qu’un si grand roi  habite ce petit palais de mon âme, je ne l’aurais pas laissé aussi souvent seul »   (Chemin de la Perfection 28) … « La porte pour entrer dans ce Château c’est l’oraison »
« …L’oraison n’est pas autre chose qu’une amitié intime, un entretien  fréquent, seul à seul avec Celui dont nous nous savons aimés. »
 Vie 8

-«  Se recueillir…rentrer au-dedans »
« Tout d’abord, vous savez déjà que le Seigneur nous enseigne à prier dans la solitude, comme Il le faisait lui-même » CP 24  «… Nous séparer de tout afin de nous approcher intérieurement de Dieu » CP 29
« Ceux qui pourront s’enfermer dans le petit ciel de leur âme où habite Dieu… Ceux qui prendront l’habitude dans la prière, de ne pas demeurer là où les sens extérieurs sont distraits, sont en excellente voie » CP 28
« L’âme recueille toutes ses facultés et rentre au-dedans d’elle-même avec son Dieu » CP 28
« Il est bon de prendre un livre, afin de se recueillir promptement. Pour moi, j’ai toujours beaucoup aimé les paroles de l’Evangile qui m’ont toujours plus recueillie que les livres les mieux faits. Ce qui m’était aussi d’un grand secours, c’est la vue de la campagne, de l’eau, des fleurs. Toutes ces choses mes rappelaient mon Créateur ; elles me portaient à la ferveur et au recueillement. » V 9

– « Etre présent à Jésus Christ présent,  Lui tenir compagnie »
« Il est bon que vous considériez quel est Celui à qui vous vous adressez, et qui vous êtes… Oui, réfléchissez et comprenez  à qui vous allez parler, ou à qui vous êtes en train de parler » CP24
«Appliquez-vous…à trouver une compagnie ; quelle meilleure compagnie que le Maître ? Représentez-vous le Seigneur auprès de vous et  regardez avec quel amour et quelle humilité Il vous instruit »  CP 26
« Je m’efforçais, le plus que je pouvais, d’être présente à Jésus Christ présent en moi : c’était là ma manière d’oraison » Vie 4
« J’aimais à lui tenir compagnie, je restais ainsi en sa compagnie aussi longtemps que mes pensées me le permettaient » V 9
« Souvenons-nous que nous avons un hôte au-dedans de nous » CP 28
« Au milieu de nos occupations, nous pouvons nous retirer au-dedans de nous-mêmes, ne serait-ce qu’un instant, en nous rappelant Celui qui nous tient compagnie » CP 29

-« Le regarder »
« Je ne vous demande qu’une chose : Le regarder. Qu’est- ce qui vous empêche de porter sur Notre Seigneur le regard de l’âme ? Il estime tant ce regard qu’il ne négligera rien de son côté pour l’avoir… Etes-vous dans la joie ? Contemplez-le ressuscitéEtes-vous dans le chagrin et la tristesse ? Regardez-le qui se rend au jardin des Oliviers… ou bien chargé de sa croix.
CP 28
« Restons auprès de Lui… Occupons-nous si possible à regarder Celui qui nous regarde, tenons Lui compagnie, parlons-Lui simplement pour lui exprimer nos désirs et nos besoins… Réjouissons-nous en sa présence. »  Vie 12

« S’entretenir avec Lui… Prendre Dieu pour Ami »
« 
Tenez-vous près de ce bon Maître ; ayez la ferme résolution d’apprendre ce qu’Il vous enseignera, et Il veillera à ce que vous deveniez ses disciples fidèles… Méditez les paroles que prononce cette bouche divine…vous comprendrez l’amour qu’Il vous porte ; et quelle joie, quel réconfort, c’est pour un disciple que de se voir aimé de son Maître ! »
Efforçons-nous de regarder l’amour que le Christ a pour nous et de nous éveiller à l’amour » (Vie 22).
 » Vous ne l’aimez pas encore, dites-vous, car pour que l’amour soit vrai et l’amitié durable, il faut que les natures s’accordent ; or Notre Seigneur ne peut avoir de défauts alors que notre nature est encline au mal… Vous ne pouvez  L’aimer autant qu’Il vous aime, car Il n’a pas même nature que vous. Mais lorsque vous voyez le prix de son amitié pour vous et combien Il vous aime, vous supportez la peine de rester longtemps auprès de Lui qui est si différent de vous »  (Vie 8) « Dieu ne se refuse à aucun de ceux qui persévèrent. C’est Lui qui donne peu à peu le courage nécessaire…. » (Vie 11)
 » Pour progresser, il ne s’agit pas de beaucoup penser, mais de beaucoup aimer …  »
( F 5)
« Je regarderai mon Bien-Aimé et mon Bien Aimé me regardera. Il veillera à mes intérêts et je veillerai aux siens. »    (Pensées sur l’amour de Dieu)

Parole pour aujourd’hui…

 … Du pape François  dans son message à l’évêque d’Avila, le 15 octobre 2014 : « Aujourd’hui, Thérèse nous dit : ’’prie davantage pour bien comprendre ce qui se passe autour de toi et ainsi agir mieux. La prière vainc le pessimisme et engendre de bonnes initiatives.’’

Voilà le réalisme thérésien qui exige des œuvres au lieu d’émotions, et l’amour au lieu de songes, le réalisme de l’amour humble …
Parfois la sainte finit ses lettres en disant : « Nous sommes en chemin »,  comme expression de l’urgence de poursuivre jusqu’au bout la tâche commencée.
Quand le monde est en feu, on ne peut pas perdre de temps dans des affaires de peu d’importance. Espérons qu’elle contamine tout le monde cette hâte de sortir parcourir les chemins de notre temps, avec l’Evangile à la main, et l’Esprit dans le cœur ! »

Sommes-nous convaincus de l’importance de la prière dans notre vie pour témoigner de « la joie de l’Evangile » ?
Quels moyens prenons-nous pour favoriser, entretenir ce dialogue amical, cette relation d’amour, avec le Seigneur ?

Prière

christ-ascension-2O bonté infinie de mon Dieu …je voudrais me consumer
tout entière d’amour pour vous.
Qu’Il est vrai que vous supportez la présence de celui
qui se fatigue en votre compagnie !
Quel ami généreux vous êtes pour lui, ô mon Dieu !
Vous attendez qu’il se fasse à votre manière d’être
et durant tout  ce temps vous supportez la sienne !
Vous lui tenez compte de quelques instants
qu’il consacre à vous aimer….
Voilà ce que j’ai vu clairement par moi-même.
Aussi je ne comprends pas, mon Seigneur,
pourquoi tout le monde ne chercherait pas
à se rapprocher de vous par une amitié si intime ! V8

Ce contenu a été publié dans grands priants du Carmel, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *