Où t’es-tu caché Bien Aimé ?

Où t’es-tu caché Bien Aimé ?

 

Où t’es-tu caché, Bien-Aimé ?
Ton Verbe, mon Epoux, montre-moi ta retraite.
N’est-elle pas le “sein du Père” ? (Jn 1,18).
Toi seul fais les délices du Père.
Mais tu résides en chacun de nous, toi qui nous dis :
“Si quelqu’un m’aime il restera fidèle à ma Parole ;
mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui,
nous irons demeurer auprès de lui.” (Jn 14,23)

Présence cachée au plus profond de mon âme,
fais-moi te désirer d’un amour blessé, inassouvi,
me laissant toute gémissante.
Tu sais combien des liens me rattachent au monde sensible
aide-moi à sortir de moi-même à me détacher de tout le créé
pour ne désirer que ta Présence et vouloir ce que tu veux.
Ô toi qui t’enfuis comme le cerf et te dérobes à mon regard
pour que je te cherche et te recherche inlassablement,
dans la nuit obscure de la foi.

Je sais que tu es là et que ton amour veille.

 

Ce contenu a été publié dans Prières d'aujourd'hui, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *