Les 6 émes Demeures, ch 1 à 6

Le Livre des Demeures

Editorial

Dans ces 6èmes Demeures Thérèse d’Avila nous dit que Dieu envoie à l’âme des épreuves fortes, “ Dieu veut qu’il nous en coûte quelque chose” mais aussi, en même temps, il permet à l’âme de jouir des choses du ciel. “ Ces sixièmes Demeures sont un creuset de l amour… un feu qui consume et transfigure…”

 

 

“ Venons-en, avec la faveur de l’Esprit Saint, à parler des 6èmes Demeures, où l’âme, déjà blessée de l’amour de l’Époux, recherche davantage la solitude, évite tout ce qui peut l’en sortir. L’entrevue avec son Époux est si présente à son âme que son unique désir est d’en jouir à nouveau. L’âme est bien décidée à ne pas prendre d’autre époux, mais l’Epoux veut qu’elle le désire encore plus vivement et que le plus grand des biens lui coûte un peu de son bien… ” 6D 1,1

La Madre décrit les peines intérieures et extérieures que traverseront ceux qui pénètreront ensuite dans les 7èmes Demeures. Il leur faudra souffrir :

“les criailleries des gens 6D 1.3 ; la tourmente intolérable des louanges 6D 1.1… la crainte et la sécheresse 6D 1.8… se voir sans force ; endurer l’aridité dans la prière, la solitude… 6D 1.13. Elle verra s’éloigner ceux qu’elle croyait ses amis.6 D1.3  … Le pis est que cela n’est point passager, mais dure toute une vie ; ” 6D 1.4

Cependant, en même temps, Thérèse nous signale les fruits dont bénéficie l’âme car celle-ci   “ voit clairement que si elle possède quelque bien, c’est un don de Dieu, il ne lui appartient nullement,  6D 1.4… Toutes ces épreuves tendent à la faire attendre la miséricorde de Dieu…Alors elle rend grâce au Seigneur qui a combattu et vaincu pour elle…Elle perçoit clairement sa misère et le peu que nous pouvons faire nous-mêmes si le Seigneur nous abandonne. 6D 1.10 L’expérience lui a montré sa totale impuissance. 6D1.11… Ce grand Dieu veut que nous voyions en Lui le Roi, et en nous notre misère. C’est très important…6D1.12 Que fera donc cette pauvre âme ? Le meilleur remède pour supporter sa misère, c’est de s’occuper à des œuvres de charité extérieures et d’espérer en la miséricorde de Dieu qui ne fait jamais défaut à ceux qui espèrent en Lui. Qu’il soit-béni à jamais ! Amen ! 6D1.13  Avant de s’unir à notre petit papillon, l’Epoux se fait bien désirer par des moyens si délicats qu’ils lui sont imperceptibles venus du plus profond de l’âme, 6D2.1  C’est fort différent de tout ce que nous pouvons obtenir ici-bas et même des joies intérieures, car fréquemment, lorsque la personne est distraite, sans même qu’elle songe à Dieu, il arrive que Sa Majesté l’éveille, brusquement, elle n’entend aucun bruit, mais comprend toutefois fort bien que Dieu l’a appelée… Elle ressent les effets d’une blessure infiniment savoureuse, sans déceler toutefois comment elle fut blessée, ni par qui… 6D 2.3  Cette douleur savoureuse, qui n’est pas une douleur, ne dure pas; s’il lui arrive de persister un long moment, elle peut aussi disparaître au plus vite, selon ce que le Seigneur veut communiquer, car nul moyen humain ne peut l’obtenir 6D 2.4 Et cette faveur ne peut venir du démon, jamais le démon ne donne une peine aussi savoureuse que celle-là.. 6D 2.6. Il est très clair qu’on ne peut s’en faire aucune idée, ni en douter quand on la reçoit ..6D 2.7Nul doute, ce mouvement provient du lieu même où se tient le Seigneur, qui est immuable..Que celui à qui Sa Majesté accorderait cette faveur, lui rende grâce ardemment, qu’il tâche de servir et d’amender sa vie en toutes choses, il verra ce qui s’ensuit : il recevra de plus en plus…6D 2.5”

 

Thérèse nous aide à discerner les signes, signes donnés par

“ la Parole de Dieu qui est ineffable, impétueuse, on ne peut l’arrêter, elle est souveraine et puissante, efficace et transformante 6D3.5, l’âme se trouve dans une grande quiétude 6D 3.6 Cette parole ne s’efface pas de la mémoire. Elle s’y grave comme un poinçon 6D 3.7.12 Elle donne assurance et confiance : on sait qu’elle va s’accomplir contre toute espérance 6D 3/8.9.12. Elle est souvent imprévisible…6D 3.13 Elle fait naître l’humilité et la conscience de notre indignité, l’oubli de soi, le désir de chercher la volonté de Dieu…” 6D 3.17

 

Thérèse conseille donc de rester fidèle à l’Ecriture 6D 3.4 et elle souligne à nouveau la nécessité

“ de l’humilité, de la prudence 6D 3.3 ; de la soumission à la sagesse de l’Eglise : se laisser guider par le discernement d’un autre 6D 3.11; Confiance en la Miséricorde et la fidélité de Dieu 6D 3.17. Il nous faut : Fixer les yeux sur Lui, Le contenter, s’oublier soi-même…  6D3.18  Au milieu des combats, épreuves et autres, tout incite le pauvre petit papillon à désirer plus vivement jouir de l’époux ; et Sa Majesté, qui connaît notre faiblesse, use de tout pour disposer son courage à s’unir à un si grand Seigneur et à le prendre pour Époux. 6D 4.1…Mais c’est folie…si Dieu n’était pas là, il serait impossible à l’âme, se voyant si proche de cette haute Majesté, de continuer à vivre. ”6D 4.2

 

Mais le Seigneur purifie l’âme et l’unit à Lui, sans que personne ne le voie,

“ Lorsque le Seigneur juge bon de communiquer à l’âme ravie certains secrets… cela reste gravé dans sa mémoire, jamais elle ne l’oublie. Mais quand ce sont des visions intellectuelles, elle est incapable de rien en dire…6D 5/4.5.6 …Moïse lui non plus n’a pas su dire tout ce qu’il avait vu dans le buisson, mais uniquement ce que Dieu lui permit de révéler… mais il dut découvrir au milieu des épines de ce buisson de fort grandes choses qui lui donnèrent le courage de faire ce qu’il fit pour le peuple d’Israël…Ne cherchons pas les raisons de comprendre les choses cachées de Dieu, mais nous devons croire, que le ver de terre que nous sommes, dont la puissance est si limitée, est incapable de concevoir ses grandeurs. ” 6D 4.7

 

Dieu révèle ses secrets quand il veut et autant qu’il veut, cependant Thérèse nous dit : 6D 4.8  ….“ Je ne puis retenir de vives plaintes. Car bien que le Seigneur donne ces choses à qui il veut, si nous aimions Sa Majesté comme Elle nous aime, Elle nous les donnerait à nous tous. C’est son unique désir : trouver à qui donner, et ses richesses ne diminuent pas pour autant. 6D 4.12  Mes sœurs ! ce que nous quittons n’est rien, ni tout ce que nous faisons pour un Dieu qui consent ainsi à se donner à un ver de terre!… Tout au monde est moquerie et ne nous aide pas à le rejoindre… Tout est dégoût, en comparaison des trésors dont nous devons jouir à jamais! Et cela même n’est rien, comparé au seul fait de posséder le Seigneur de tous les trésors, ceux du ciel et de la terre.6D 4.10 …Pour l’amour de Dieu, mes sœurs, servons-nous de nos fautes pour connaître notre misère…6D 4.11 et résignons-nous à laisser le Maître faire de l’âme ce que bon lui semble. 6D 5.1… Dieu veut faire comprendre à l’âme qui s’est remise en ses mains et s’est donnée à Lui tout entière, qu’elle ne s’appartient plus…6D 5.2 elle ne peut que s’abandonner à la miséricorde de Dieu ; 6D 6.2 … Peut-être Dieu lui répondra-t-il comme à une personne qui se tenait devant un crucifix, fort affligée, considérant qu’elle n’avait jamais rien eu à donner à Dieu, ni quoi que ce soit à quitter pour lui. Pour la consoler, le Crucifié lui-même lui dit qu’il lui donnait toutes les douleurs et toutes les épreuves qu’il avait souffertes dans sa passion; elle pouvait se les approprier, pour les offrir à son père. Ce fut pour cette âme un tel réconfort, elle se vit si riche qu’elle n’a jamais pu l’oublier… ”6D 5.

 

Dieu donne à cette âme un vif désir de ne rien faire d’imparfait… elle voudrait vivre dans la solitude, que tous louent le Seigneur 6D 6.3 … Mais Thérèse ne veut pas du “ rêve ” …

“ Mettons activement la main à l’ouvrage, et pratiquons les vertus : Mettons-nous en présence de Dieu, considérons sa miséricorde, sa grandeur, ainsi que notre bassesse, afin qu’il nous donne ce qu’il veut, soit l’eau, ou la sécheresse : il sait mieux que nous ce qui nous convient. Ainsi, nous vivrons en repos, et le démon aura moins d’occasions de nous attirer dans ses pièges.6D 6.9

Si Dieu nous donne de grandes faveurs, remercions-le beaucoup 6D 6.10-12 et louons-le sans cesse ” 6D 6.13

 

Prière

source250Éternel est son amour,
Ô Seigneur de mon âme,
Comme vous êtes bien l’ami véritable !
Vous, le Tout-Puissant,
Vous pouvez tout, dès que vous voulez !
Non, jamais vous ne cessez d’aimer ceux qui vous aiment !
Ô Maître du monde, que toutes les créatures vous louent !
Qui aura la voix assez puissante pour proclamer en tous lieux Combien vous êtes fidèle à vos amis ?
Toutes les créatures d’ici-bas peuvent nous manquer,
Mais vous, le Maître de tout l’univers,
Vous ne nous manquez jamais !
Francesco Admin.

 

Parole pour aujourd’hui

Dans ces chapitres
des 6èmes Demeures Thérèse propose
des lignes de conduites qui suscitent des vertus :

Courage, foi, confiance, acceptation 6D 5.1 ;
abandon entre les mains de Dieu 6D 5.2 ;
amour de Dieu, vigilance pour répondre à la grâce 6D 5.4 ;
Humilité, confiance en la miséricorde de Dieu 6D 5/5.6…

Comment agir ? Thérèse nous invite à vivre une cohérence
entre nos désirs et la pratique dans la vie réelle
6D 6.5

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Le livre des Demeures, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *