La recherche de Dieu

Désirer Dieu

“ Tu nous as faits pour Toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose en Toi”. Cette parole des “Confessions” de saint Augustin a certainement trouvé un écho dans l’âme de Jean de la Croix habitée par le désir brûlant de voir Dieu et de s’unir à Lui.

Quelques vers disent bien cette soif sans cesse renouvelée de Dieu.

“ Sans mon Dieu je ne puis vivre,
Privé de Lui, loin de moi-même
Que pourra donc être ma vie ?…
Ah! C’est rendre l’âme sans cesse
Que d’attendre ainsi ta présence…
Entends, ô mon Dieu, ma demande!
Donne-moi la Vie…
Je languis de ne pas te voir!!”
( PO.5)

 

Même écho dans le Cantique spirituel.

“ Où t’es-tu caché,
Ami, Me laissant toute gémissante?…
Pareil au cerf Tu t’es enfui M’ayant blessée…
Après Toi Je sortis en criant…
Hélas! Vaine poursuite! …
Ah! Découvre-moi ta Présence… ”(CSB 1.11)

 

Ce désir de Dieu entraîne l’âme dans une recherche exigeante, persévérante, qui mobilise toute la personne.

“Lorsqu’il s’agit de chercher et d’acquérir Dieu même, on ne doit chercher et acquérir que Dieu”. ( MC 2.7.3)

Dans la recherche de son Bien-Aimé, tel est le style, la méthode que l’âme se déclare résolue à suivre : une constance, une générosité qui ne s’abaissent pas à cueillir des fleurs, un courage qui brave tout, une vaillance qui dépasse les obstacles!… ( CSB 3.10)

 

“Chercher Dieu pour Lui-même, c’est non seulement consentir à se voir privé de satisfactions temporelles et spirituelles; c’est encore se porter à choisir pour l’amour du Christ ce qu’il y a de plus amer. Voilà ce qu’est aimer Dieu!!” ( MC 2.7.5 )

 

“ Quoi que vous fassiez, que vous mangiez, que vous buviez ( 1 Cor.10,31), que vous parliez ou que vous fassiez autre chose, entretenez constamment le désir de Dieu”. ( A.6)

 

“Cette recherche de Dieu est continuelle selon ce conseil de David:« Cherchez Dieu, cherchez sa Face sans cesse» ( Ps.104,4 ), c’est-à-dire cherchez-Le en toutes choses et ne vous arrêtez à aucune que vous ne l’ayez trouvé. L’âme alors n’est occupée que de son amour…Qu’elle mange, qu’elle dorme, qu’elle veille, qu’elle fasse toute autre chose, elle est préoccupée de son Bien-Aimé”. (NO 2.19.2)

“Quand la recherche se fait plus aride, obscure, il faut persévérer avec patience et se confier à Dieu. Il n’abandonne pas ceux qui Le cherchent d’un cœur simple et droit; Il leur donnera toujours le viatique indispensable à la route et finira par les amener à la pure et brillante lumière de son Amour” ( NO 1.10.2)

“L’âme qui aime Dieu véritablement est prête à tout pour rencontrer le Fils de Dieu, son Bien-Aimé. Déterminée pour réussir dans sa recherche, elle pratiquera les vertus et s’adonnera aux exercices de la vie active et contemplative…

La vraie manière de chercher Dieu c’est de faire le bien en Dieu et de lutter contre le mal en soi-même. Il faut pour trouver Dieu un cœur libre et fort, dégagé de tout mal” ( CSB 2.31.4)

 

Dans cette recherche l’âme doit se laisser guider essentiellement par la Foi et l’Amour.

“Se simplifier pour chercher Dieu…Dans les choses extérieures, la lumière est utile pour ne pas tomber, mais dans les choses de Dieu, c’est le contraire; il vaut mieux ne pas voir; l’âme est alors davantage en sûreté” ( PA.131)

 

“Sachons-le bien, le Verbe, Fils de Dieu réside en compagnie du Père et de l’Esprit-Saint dans l’âme et Il y est caché, et c’est là que le vrai contemplatif doit Le chercher… Que peux-tu désirer encore? Que cherches-tu au-dehors puisque tu possèdes en toi-même le Bien-Aimé que tu poursuis de tes recherches? Réjouis-toi…Adore-Le en toi-même et garde-toi de Le chercher au-dehors…travaille à rester bien cachée avec Lui”.. (CSB 1.6-7-8 )

 

“ Tu sais maintenant ce que tu as à faire pour trouver l’Epoux dans la retraite de ton cœur; cherche-Le dans la Foi et dans l’Amour…La Foi et l’Amour sont les deux guides d’aveugle qui te mèneront par des chemins inconnus de toi, jusqu’aux secrets abîmes de Dieu…La Foi joue le rôle des pieds qui portent l’âme vers Dieu; l’amour est le guide qui lui montere la route”. (CSB 1,11)

 

Si l’âme désire rencontrer Dieu, Dieu le désire encore davantage et Il est l’artisan en définitive de la rencontre ». (P.A.2) –

“Sachons – le bien ; Si l’âme cherche son Dieu, son Bien-Aimé la cherche avec infiniment plus d’ardeur. C’est Dieu qui, dans cette recherche est le principal agent. C’est Lui qui doit la guider par la main, comme un guide d’aveugle, jusqu’au but qu’elle est incapable d’atteindre d’elle-même…Sa grande préoccupation doit donc être de ne pas entraver l’action de l’Esprit-Saint, son guide, qui la mène par une voie toujours conforme à la loi de Dieu et à la Foi”. (VFB 3.28)

 

“L’âme doit bien savoir ceci : elle a beau ne pas sentir qu’elle marche, elle avance beaucoup plus que si elle mettait ses pieds en mouvement, parce que c’est alors Dieu Lui-même qui la porte dans ses bras. Si elle ne s’aperçoit pas des pas qu’elle fait c’est que Dieu marche et non pas elle. Dieu opère en silence. Que l’âme s’abandonne entre les mains de Dieu et se confie en Lui”.3 (VFB 3 6.7).

 

Prière

Seigneur Dieu, mon Bien-Aimé!
Si le souvenir de mes péchés t’empêche de m’accorder
la grâce que je sollicite,

accomplis ta volonté,
car c’est là ce que je préfère?

Cependant donne lieu à ta miséricorde
de resplendir dans le pardon que tu m’accorderas.

Si ce sont mes œuvres que tu attends
pour m’accorder l’objet de ma demande,

donne-les moi
en les accomplissant Toi-même en moi…

Donne-moi le trésor que je sollicite,
ta présence,

puisque ta volonté
est aussi de me le donner.

Amen

 

Orientation de vie

Au cours de la journée,
me ménager de brefs instants de recueillement pour me livrer au Seigneur,
présent en moi et dans l’événement.

 

Ce contenu a été publié dans Écrits de Jean de la Croix, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *