Edith Stein et l’Espérance

Edith Stein

Juive convertie, Carmélite morte en 1942 en déportation, Edith Stein, Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, a porté jusqu’au bout l’espérance messianique de son peuple. Cette espérance s’est souvent exprimée dans sa vie quotidienne par une confiance totale entre les mains de Dieu.

“J’ai confiance que c’est pour tous que le Seigneur a pris ma vie. Je pense souvent à la reine Esther choisie en son peuple pour le représenter devant le roi. Je suis une Esther bien pauvre et impuissante mais le Roi qui m’a choisie est infiniment grand et miséricordieux. ” (Lettre lors de sa profession religieuse 21 avril 1938)

Je conçois la pensée que ce qui ne se trouvait pas dans mon plan à moi l’était dans le projet de Dieu. Et plus semblables événements m’arrivent, plus vivante en moi devient la conviction qu’il n’existe pas un “ hasard ” du côté de Dieu : toute ma vie, jusque dans ses détails a été préétablie dans le plan de la Providence de Dieu et elle possède une cohérence de sens parfaite aux yeux tout voyants de Dieu. (1937) –

Au fond, c’est toujours une petite vérité que j’ai à dire : comment pouvoir commencer à vivre en se laissant conduire par la main du Seigneur. Etre enfant de Dieu cela veut dire se laisser prendre par la main de Dieu, faire sa Volonté, remettre tout souci et tout espoir dans sa main, ne plus se préoccuper de soi, ni de son avenir…

Quand nous nous remettons entièrement aux mains de Dieu, alors il nous est permis d’avoir confiance qu’Il peut faire quelque chose de nous.

-Ma vie se renouvelle chaque matin et finit chaque soir : c’est pourquoi je ne nourris pas de desseins, ni ne trace de plan au-delà de la journée. Ce qui signifie que s’il entre dans l’activité quotidienne de faire des prévisions, l’inquiétude pour le jour à venir n’a aucune raison d’être pour autant…Quand la nuit vient et que d’un coup d’œil rétrospectif on s’aperçoit que tout n’a été que rapiéçage et que de nombreux projets sont restés en plan, lorsque tant de choses éveillent honte et regret, il faut alors tout prendre tel quel, le déposer dans les mains e Dieu et s’en remettre avec confiance à Lui…. ( WS.48) –

Je me sais soutenue et j’en éprouve paix et confiance, non pas celle de l’homme sûr de lui, campé sur la terre ferme de ses propres forces, mais la douce et bienheureuse assurance de l’enfant que porte un bras vigoureux.

Quand le Seigneur me dit par la bouche du prophète qu’Il veille sur moi plus fidèlement que père et mère, qu’Il est l’Amour même, combien me paraît raisonnable ma confiance en ce bras qui me soutient et combien sottes toutes les peurs de chute dans le néant, pourvu que je ne m’arrache pas moi-même à ce bras protecteur. (Etre fini et Etre infini)

S’abandonner à Dieu d’une manière aimante et sans limites, avec confiance, et recevoir son Amour en retour, la pleine et durable union, voilà le plus haut degré de la prière. ( WS.40)

“ Priez et vous recevrez ”, c’est là la promesse certaine d’être exaucé. Et celui qui, chaque jour dit du fond de son cœur : “ Seigneur que ta Volonté soit faite ” peut en toute confiance penser qu’il ne peut faillir à la Volonté de Dieu, même quand il n’a plus aucune certitude subjective. (WS.20)

Ce que nous croyons parfois comprendre de notre histoire n’est jamais qu’un reflet fugace de ce qu’est le mystère de Dieu et le restera jusqu’au jour où tout sera manifesté. Ma grande joie, c’est l’espérance de l’illumination à venir. Cela doit toujours nous fortifier surtout si ce qui nous est donné à voir au dehors (nous concernant nous-même ou autrui) devait nous ravir tout courage.

 

Bibliographie

Source cachée (œuvres spirituelles) Edition Cerf
Edith Stein, Chemin vers le silence intérieur Edition Parole et silence

 

Prière

Seigneur tu me conduis par la main à l’égal d’une mère,
Si bien que je ne saurais, si tu me lâchais, faire un seul pas…
O Seigneur Dieu, donne-moi tout ce qui me conduira à Toi.
O Seigneur Dieu, éloigne de moi tout ce qui peut me détourner de Toi.
O Seigneur Dieu, fais aussi que je ne sois plus mienne,
Mais que je sois entièrement tienne.

 

Orientation de vie

S’abandonner chaque matin entre les mains de Dieu, en toute confiance, pour que sa Volonté s’accomplisse.

 

 

Ce contenu a été publié dans Les saints et l'espérance, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *