Les 5 èmes Demeures, ch 3 et 4

Le Livre des Demeures

Editorial

Thérèse vient de nous offrir dans les deux premiers chapitres des 5èmes Demeures des richesses de grâce et de luminosité. Elle ne semble pas satisfaite : “ Malgré tout ce que j’ai dit il me semble que cette Demeure reste un peu obscure ” 5D 3.3 “ Il reste encore à éclairer quelques aspects de cette transformation de la personne, Elle nous invite à ne pas nous enfermer sur nous-mêmes, mais de brûler du désir de partager et de faire connaître les grâces que Dieu donne à ceux qui l’aiment et le servent. ” Les chapitres 3 et 4 contiennent des conseils pratiques pour notre vie quotidienne. Thérèse nous indique que le moyen sûr de ne pas perdre cette Demeure est tout simple.

 “ Sur ce chemin il est un moyen sûr : N’avoir plus de volonté propre et nous attacher à tout ce qui est exigé par la Volonté de Dieu, ne point dévier de la loi de Dieu ; je parle pour ceux à qui Dieu accorde de telles faveurs et même pour tout le monde.  5D 3.2
On peut très bien atteindre à la véritable union avec la faveur de Notre Seigneur, si on s’efforce de l’obtenir en n’ayant d’autre volonté que celle de nous attacher en tout à la Volonté de Dieu.  5D 3.3 
Heureuse l’âme qui l’a obtenue (cette union) elle vivra en paix en cette vie… car aucun des évènements de la terre ne l’affligera sauf de se trouver en danger de perdre Dieu ou de voir qu’on l’offense, mais ni la maladie, ni la pauvreté, ni la mort même, aucun des évènements de ce monde ne saurait la troubler. 5D 3.3…
Le Seigneur est assez puissant pour enrichir les âmes et les amener à ces Demeures par bien des chemins.” 5D 3.4

Le chemin qu’il nous faut traverser quotidiennement doit être tendu sur un fil bien précis :
“ Il faut que le ver à soie meure et il vous en coûtera beaucoup… Il ne faut pas douter que cela soit possible à condition que nous soyons vraiment unies à la Volonté de Dieu. Telle est l’union que j’ai désirée, celle que je ne cesse de demander au Seigneur, celle qui est la plus claire et la plus sûre  5D 3.5
Mais peu nombreux sont ceux qui doivent y arriver ! … Dès que l’on se garde d’offenser Dieu… on croit avoir tout fait, mais que de vers sont restés inaperçus… Ils ont rongé nos vertus par l’amour propre, l’estime personnelle, nos jugements défavorables sur le prochain, par de petites choses aussi, le manque de charité envers les autres, faute de les aimer comme nous-mêmes. Si nous arrivons, à la traîne, à remplir nos obligations pour ne pas commettre un péché, nous sommes encore bien loin de l’union totale à la Volonté de Dieu 5D 3.6
Et qu’elle est cette Volonté ? Que nous soyons parfaites pour que chacune de nous soit une avec Lui et le Père comme sa Majesté l’a demandé (Jn 17.22). Que nous sommes loin d’en arriver là !… Il n’est pas nécessaire que le Seigneur nous régale de faveurs pour cela ; il suffit qu’il nous ait donné son Fils pour nous montrer le chemin… 5D 3.7
Le Seigneur ne nous demande que deux choses : celles de l’amour de sa Majesté et du prochain, voilà ce à quoi nous devons travailler. Si nous les observons parfaitement nous faisons sa Volonté et ainsi nous Lui serons unies… Plaise à sa Majesté de nous donner la grâce de parvenir à cet état… Il est à notre portée si nous le voulons. 5D 3.7
Nous reconnaîtrons que nous observons ces deux choses si nous observons bien celle d‘aimer notre prochain… nous pouvons savoir si nous aimons Dieu, si nous avons l’amour du prochain… Plus vous ferez de progrès dans cet amour-là plus vous en ferez dans l’amour de Dieu. 5D 3.8
Si notre amour du prochain ne s’enracine pas dans l’amour de Dieu nous n’atteindrons jamais la perfection… C’est pourquoi il est important de chercher à voir clair en nous dans les choses les plus menues sans tenir compte des très grandes qui s’offrent à nous dans l’oraison… car si les œuvres qui suivent n’y répondent pas, nous n’avons aucune raison de croire que nous parviendrons (à l’union) 5D 3.9
J’en dis autant de l’humilité et de toutes les vertus. Les ruses du démon sont grandes, et pour nous faire croire, à tort, que nous possédons l’une d’elles, il retournera tout l’enfer. Et il a raison, c’est fort nuisible, fausses vertus s’accompagnent toujours de vaine gloire, c’est donc là qu’elles prennent racine ; de même, celles que donne Dieu sont exemptes de vaine gloire et d’orgueil. 5D 3.9
Si vous avez cet amour, l’amour du prochain, je vous affirme que vous ne manquerez pas d’obtenir de sa Majesté l’union dont j’ai parlé… Demandez au Seigneur de vous donner à la perfection cet amour du prochain et laissez faire sa Majesté. Elle vous donnera plus que vous ne sauriez désirer à condition que vous fassiez des efforts et que vous recherchiez tant que vous le pourrez cet amour. ”5D 3.12

 

Thérèse nous invite à rester sur nos gardes parce que le démon travaille beaucoup pour que l’âme abandonne l’œuvre qu’elle a commencée:
“ Vous avez entendu dire que Dieu épouse les âmes spirituellement… Bénie soit sa miséricorde… Pour me faire comprendre je ne trouve rien de mieux que le sacrement de mariage. 5D 4.3
Lorsque deux personnes doivent se marier, elles examinent si elles se conviennent, si elles se désirent, et en viennent à une entrevue pour qu’elles soient plus satisfaites l’une de l’autre… Il en est de même ici… l’âme est fort bien informée de son bonheur et déterminée à faire en tout la Volonté de son Epoux… Et l’Epoux qui comprend bien qu’il en est ainsi se complaît en elle… Il consent dans sa Miséricorde à l’unir à Lui. 5D4.4
Considérons la multitude des âmes que Dieu ramène à Lui au moyen d’une seule… et celles qui ont échappé au démon du fait d’un saint François, saint Dominique, saint Ignace…5D 4.6
La démarche la plus sûre (après la prière, la demande à Dieu de son soutien, le refus de nous fier à nous-mêmes) c’est d’être sur nos gardes… dans les choses de la vie ordinaire… afin de travailler pour un si grand Dieu.  » Plaise à sa Majesté que nous méritions de lui rendre quelques services. ” 5D 4.11

 Prière

Ton amour, Fils de Dieu,
s’est donné tant de peine.

Aujourd’hui tu nous veux
les témoins de ton règne.source250

A ton exemple, ô Jésus-Christ, que notre charité soit inventive.
L’Amour défie les impossibles,
il sait ouvrir beaucoup de voies.

A ton exemple, ô Jésus-Christ, que notre charité soit une fête !
L’Amour embrase les ténèbres
à la clarté du feu pascal.

A ton exemple, ô Jésus-Christ, que notre charité n’ait pas
de crainte !

l’Esprit d’amour met son empreinte dans tous les cœurs
qui gardent foi.

A ton exemple, ô Jésus-Christ, que notre charité soit ta gloire !
L’Amour se grave en histoire au plus secret Dieu le reçoit.

Parole pour aujourd’hui

esperance“ On peut très bien atteindre à la véritable union, avec la grâce de Notre Seigneur si on s’efforce de s’attacher en tout à la volonté de Dieu qui ne nous demande que deux choses : l’amour de sa Majesté et l’amour du prochain.

Voilà à quoi nous devons travailler ”
5D 3.7
“ Observons-nous, avec grande attention et lucidité, dans notre vie quotidienne, la manière dont nous vivons chaque geste et chaque pensée en conformité à la Volonté de Dieu et l’amour du prochain ? ”

Ce contenu a été publié dans Le livre des Demeures, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *