Chemin 26 à 29

Chemin de perfection

Editorial

Après avoir présenté l’importance de l’oraison mentale et vocale avec la prière du Notre Père Thérèse nous entraîne à chercher la solitude pour regarder au-dedans de nous dans une attitude de recueille-ment actif. Recueillir toutes nos puissances pour les centrer sur la personne de Jésus en nous, reconnaissant son regard sur nous, ses sentiments et la patience de son Amour.

(traduction Marcelle Auclair )

* Tâcher de nous tenir en sa compagnie.

“Représentez-vous le Seigneur auprès de vous et regardez avec quel amour et quelle humilité Il vous instruit. Autant que vous pouvez, ne vous écartez pas d’un si bon ami. Si vous prenez l’habitude de l’attirer près de vous, si vous l’appelez avec amour et si vous ne vivez que pour le satisfaire, vous n’arriverez pas à vous en débarrasser. Jamais Il ne vous manquera ( CP 26,1)

Ô vous qui avez des difficultés pour réfléchir… ou pour fixer votre pensée… je sais que le Seigneur ne nous abandonnera pas au point de refuser de nous tenir compagnie si nous le lui demandons humblement Ne regrettons pas le temps que nous employons si utilement ”(CP 26/2)

* Thérèse nous conseille de regarder le Seigneur.

“Je ne vous demande pas pour le moment de penser à lui, ni de beaucoup raisonner, ni d’ appliquer votre intelligence à de hautes et délicates considérations. Je ne vous demande qu’une chose : Le regarder. Qui vous empêche de tourner les yeux de l’âme, ne serait-ce qu’un instant,vers ce Seigneur… Lui ne vous perd jamais de vue. Est -ce donc beaucoup que vous détourniez vos yeux des objets extérieurs pour le contempler lui-même quelquefois ? Il n’attend que cela que nous Le regardions. Et quand vous le voudrez vous Le trouverez. Il estime tant ce regard qu’Il ne néglige rien pour nous y aider. ( CP 26 /3)”
“Etes-vous dans la joie ? Contemplez-le, Ressuscité, Vainqueur dans la bataille qui Lui a valu de conquérir le Royaume qu’il veut nous donner, en même temps qu’il se donne lui-même à nous. Est-ce beaucoup de lever parfois les yeux pour regarder celui qui vous donne tant ? (CP 26,4)

Si vous êtes dans l’épreuve, considérez-Le au Jardin des Oliviers… Vous pouvez aussi Le regarder au milieu des angoisses, persécuté par les uns, couvert de crachats par les autres, renié, délaissé par des amis … Regardez-Le chargé de sa croix… Il vous regardera, Lui, il oubliera ses souffrances pour vous consoler des vôtres, uniquement parce que vous allez chercher de la consolation près de Lui et que vous tournez la tête vers lui pour Le regarder ” (CP 26 / 5)

* Utiliser des signes

“Pour vous aider, tâchez d’avoir une image ou un portrait (une icône) du Seigneur (qui vous plaît)… pour lui parler souvent. Il vous inspirera ce que vous devez lui dire.” (CP 26,9)

*Rentrer en soi-même avec le Seigneur.

“St Augustin, après avoir cherché Dieu en beaucoup d’endroits, le trouva au-dedans de lui-même… Cette manière de prier recueille l’esprit rapidement. L’âme rassemble ses facultés et rentre en elle-même avec son Dieu ” (CP 28 / 2)
“Ceux qui prendront l’habitude, dans la prière, de ne pas regarder autour d’eux, de ne pas demeurer là où les sens extérieurs sont distraits, ils ne manqueront pas de boire à la source d’eau vive.” ( CP 28 / 5)
“Au début, il y a des hauts et des bas dans le recueillement… car le corps réclame ses droits, mais si on s’y accoutume, si on persévère… on en verra les avantages. L’âme est mieux à l’abri des tentations ; elle s’enflamme plus vite de l’amour divin, car elle est plus près du feu. (CP 28,8)

En vérité ce qui est en nous est incomparablement plus précieux que ce qui est à l’extérieur… Si nous prenions soin de nous rappeler quel hôte habite en nous, nous accorderions moins d’importance aux choses du monde. Si j’avais compris qu’un si grand roi habite ce petit palais de mon âme, je ne l’aurais pas laissé seul aussi souvent. Je me serais tenue de temps en temps auprès de Lui et j’aurais fait le nécessaire pour que ce palais soit moins sale. J’ai trouvé cette habitude de recueillement si fructueuse que j’ai tenu à vous en parler longuement. Pour l’acquérir il ne faut pas se lasser de mettre en pratique ce que j’ai dit jusqu’à en faire une habitude. C’est atteindre peu à peu la maîtrise de soi en utilisant nos sens pour la vie intérieure. Si on parle, tâcher de se rappeler qu’il existe en nous Quelqu’un à qui parler. Si on écoute se rappeler qu’on doit écouter Celui qui nous parle de très près. ”(…) “Plaise au Seigneur de ne pas nous permettre de nous éloigner de sa présence.” (CP 29 /7)

Prière

Esprit Saintbougies2
Donne-nous de nous tourner
vers Toi à tout moment.
Si souvent nous oublions
que tu nous habites
que tu pries en nous,
que tu aimes en nous,
Ta présence en nous est confiance
et continuel pardon.

Frère Roger, Taizé.

 

 

 13705176                                                         Parole pour aujourd’hui

“Nous pouvons, si nous le voulons,
ne jamais nous éloigner d’une si bonne compagnie” (CP 29, 7)

Est ce que je prends, dans la journée, dans la semaine, un temps
pour “Lui seul” ?

“Il n’attend de vous qu’un regard”
(CP 26,3)

Essayons, au milieu
de nos activités toutes simples, 
                                        de tourner un instant notre coeur vers lui.

 

 

Ce contenu a été publié dans Le Chemin, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *